Archives de catégorie : DEFENSES IMMUNITAIRES

NE CEDONS PAS A LA TERREUR : PENSONS A GELSEMIUM !

NE CÉDONS PAS A LA TERREUR : PENSONS A GELSEMIUM !

 

Les temps derniers sont devenus riches en mauvaises nouvelles qui arrivent de partout : le virus Ebola rode, le terrorisme islamique nous menace, l’insécurité est partout, il nous faut donc rester forts pour résister sans dommage à toutes ces agressions supposées nous atteindre un jour. Or, notre système immunitaire suit notre psychisme de manière parfaitement harmonieuse. Si notre moral baisse les bras, nos globules blancs de défense vont en faire de même. Ceux qui auront peur, seront les premiers touchés, et ceux qui n’auront pas peur de perdre leur vie la sauveront, comme il est dit dans les Évangiles. Mais parfois la peur ne se commande pas, alors comment faire? Il existe un jasmin jaune, GELSEMIUM SEMPERVIRENS, dont les différentes gelsemines*, sont des poisons paralysant la volonté et inhibant la motricité, et, comme en homéopathie les effets s’inversent…

une frayeur en voiture et une grippe le lendemain

Prenons un exemple concret : nous sommes en hiver et votre voiture vient de déraper en heurtant assez fortement un autre véhicule. Le choc a été assez violent, mais pas assez pour vous infliger des blessures corporelles. En toute logique, et cela est valable pour presque tout le monde, vous risquez de sortir un peu blême, les jambes en coton, et un peu tremblant pour remplir le constat. Et bien, si, à ce moment précis, vous prenez froid, le lendemain, vous aurez quarante de fièvre, et un état grippal. La fièvre est forte, vous êtes comme sonné, sans force, la tête lourde, voire douloureuse en casque, les paupières sont lourdes, la soif est peu intense, et vous luttez contre une torpeur envahissante (quand il s’agit d’un petit enfant les parents décrivent au téléphone un état comparable à celui d’une poupée de chiffon, avec des difficultés à rester conscient). La fièvre annonce la période inflammatoire et vont commencer le rhume, le mal de gorge (pharyngite), la toux d’irritation et une oppression, comme un poids sur la poitrine, car les muscles inspiratoires sont faibles également. Voici, en gros, le tableau d’une suite d’émotion, avec un virus opportuniste d’une situation qui lui était préparée. Et si l’état pseudo grippal suit une émotion, qui elle même aurait laissé quelques jours de fatigue, la convalescence sera encore plus longue. C’est ainsi qu’autrefois dans l’enseignement oral, je n’hésitais pas à affirmer que le patient GELSEMIUM avait besoin de son remède : avant, pendant et après sa maladie fébrile.

Ce fait illustre bien la différence fondamentale entre la pensée homéopathique et la pensée médicale moderne qui considère que les maladies arrivent au hasard. Ebola risque d’illustrer le compromis que la médecine aurait dû adopter depuis longtemps : Le terrain représente 50 pour cent de la maladie et le germe les 50 autres pour cent, ce qui réconcilierait Louis Pasteur et Claude Bernard et nous ferait rattraper les cent années de retard accumulé…

Car la médecine est UNE et INDIVISIBLE !

Si vous avez une grosse émotion, ou une épreuve difficile et éprouvante, n’hésitez pas à prendre une dose de GELSEMIUM 9 CH pour éviter le coup de fatigue qui va suivre, ou vous rendre vulnérable à la maladie. Si vous avez une peur très forte prenez une dose de GELSEMIUM 15 CH et si vous avez été terrorisé, une dose globules en 30 CH. L’autre avantage du traitement préventif est représenté par une véritable désensibilisation à la peur, et de prise en prise du remède, vous retrouverez la confiance en vous.

pour nous résumer

En présence d’un risque rapproché d’épidémie :

Prendre vitamine C naturelle au moins 125 mg d’Acérola le matin avec un Vitacuivre. Si vous êtes anxieux de l’attraper (ce qui est très humain ! ) rajoutez GELSEMIUM 7 CH quatre granules matin et soir, et prenez de la Thymuline 9 CH une à deux fois par jour, selon que vous êtes plus ou moins souvent malade (d’autant plus si vous êtes PVVIH). Si vous êtes très fragile, et en particulier les enfants en bas âge, associez une prise d’oligo-élément Manganèse Cuivre, soit une ampoule, soit un comprimé, à la prise de Thymuline du soir.

Il semble que le chlorure de Magnésium qui est un vieil anti viral (Delbiase, Magnogène, Chlorumagène) reconnu depuis les travaux du professeur Delbet, soit efficace également sur le Chikungunya et le virus Ebola. Sa non toxicité invite à le prendre. C’est aussi une purge efficace à évaluer selon vos intestins. La solution la plus simple est de mettre un sachet de 20 grammes (délivré en pharmacie) dans un litre d’eau et d’en boire un petit verre deux fois par jour. C’est tellement amer que vous risquez de regretter l’huile de foie de morue de votre enfance!

Je rappelle que ces deux maladies sont des fiévres hémorragiques et que la prise d’aspirine et d’anti inflammatoires est interdite, ainsi que la cortisone pour le fièvre Ebola.

Pas de panique, soyons seulement bien préparés au combat.

 

* vous retrouverez le détail de la composition chimique de Gelsemium dans l’indispensable Matière Médicale Homéopathique du docteur Michel Guermonprez

Partagez et Likez
0

COMMENT PREPARER L’HIVER, ET SE PREMUNIR CONTRE LES MALADIES VIRALES OPPORTUNISTES

De fait, toutes les maladies virales ne seraient elles pas un événement aigu, préparé par un état de santé antérieurement affaibli? Dans une épidémie toutes les personnes contacts ne déclenchent pas la maladie, et en tout cas pas en même temps. C’est la grande différence entre la conception homéopathique et la conception médicale pasteurienne: une maladie n’arrive pas au hasard.La maladie aiguë est une émergence momentanée d’une maladie chronique qui évolue à bas bruit. Le terme de maladie chronique est à prendre au sens large, car il serait plus juste de parler de dégradation progressive, ou dans certains cas d’intoxication chronique. Ces morbidités progressives peuvent s’améliorer par des crises d’élimination que nous interprétons justement comme des maladies aiguës désagréables, pour le moins, qui on en réalité une finalité: AMÉLIORER L’ÉTAT ANTÉRIEUR ! en revenant à un sentiment de mieux être après la convalescence, ou, si l’effort de l’organisme échoue, en garder des séquelles ou aboutir à la mort par arrêt des fonctions vitales. Dans notre sémantique ces morbidités sont dénommées Diathèses, et elles sont au nombre de quatre: la Psore, la Sycose, la Luèse, et le Tuberculinisme, décrit plus tard .*

une bonne hygiène de vie

D’abord, une bonne hygiène de vie: Il est illusoire de compter sur un vaccin même homéopathique ** pour faire tout le travail, et nous sommes le plus souvent les artisans de nos problèmes de santé. Si notre comportement, notamment alimentaire ne peut être parfait toute l’année, essayons tout au moins de nous améliorer avant que la bise soit venue… Hors maladies génétiques, toute dégradation chronique de notre vitalité dépend de notre mauvaise hygiène de vie. Ce n’est pas par hasard que nous enregistrons une recrudescence de grippe le deux janvier, après plusieurs repas de réveillon. Même si vos analyses de sang sont bonnes au niveau du bilan hépatique, même si vos yeux ne sont pas jaunes, vous ne pouvez pas être certain que votre foie n’est pas en surcharge et qu’il pourra se mettre à jour dans son travail de détoxication.*** Pas assez de fruits, trop de graisses animales et de sucre, pas assez d’eau et top peu d’efforts physiques sont les ingrédients pour conditionner une intoxication métabolique ( la Psore) qui va favoriser une intrusion virale notamment et entre autres, la grippe. C’est pourquoi vous devez prendre du Nux Vomica en préventif si vous vous trouvez dans cette situation.( il sera choisi par votre médecin sur les symptômes fonctionnels que vous décrirez) L’autre grande situation est d’être déjà en convalescence d’une situation existentielle pénible, d’une émotion ou d’une épreuve de la vie ( opérations chirurgicales, examens, accidents de la route) L’organisme étant en vagotonie de récupération, c’est à dire sur un mode « stand by » ne sera pas en mesure de se mobiliser assez rapidement. C’est Gelsemium qu’il faut prendre dans ce cas précis, avant pendant et après si c’était possible. Ces deux situations ne sont pas univoques et sont citées la à titre d’exemple.

Travailler plus et manger moins!

Voilà un slogan peu politiquement correct…et pourtant c’est le secret de la santé. Pour les retraités ou ceux qui sont privés de travail, il s’agit bien sûr de bouger plus et de dépenser plus de calories. Certains préconisent même de moins se couvrir pour augmenter la dépense énergétique…lymphatiques et hypothyroïdiens s’abstenir…  » Buvez, éliminez » sous entendu en transpirant, est un conseil particulièrement juste même si la source qui la préconise n’est pas obligatoirement le meilleur drainage de la Psore. Lorsque j’étais enfant, les stations de métro étaient équipées de balances à sous, et j’avais toujours les yeux attirés par le dicton écrit sur une plaque métallique au dessus du cadran  » qui souvent se pèse, bien se connaît, et qui bien se connaît, bien se porte »ce qui se terminait par un esprit sain dans un corps sain ! Ceux de ma génération peuvent certainement s’en souvenir. Hors rien n’est plus juste.

un minimum vital

Pour avoir des bonnes défenses, il faut du Silicium, du fer, du cuivre, du calcium et vitamine C, vitamines D et A en grande quantité. Les apports journaliers recommandés ( AJR) ne sont pas forcément les mêmes pour tout le monde, car là encore nous ne sommes pas égaux devant la nourriture et son assimilation. Compter uniquement dans l’assiette est un raisonnement purement allopathique! On parle d’apport et pas forcément de quantité reçue dans le sang circulant. Une personnalité très sérieuse s’exprimait récemment sur les travaux d’une commission d’experts devant statuer sur les effets d’une supplémentation en vitamines ou autres oligo éléments: « pour avoir à prendre des suppléments il faudrait être sûrs qu’on en manque. Et comme on ne peut pas le vérifier, et que la nourriture occidentale est suffisante, il est inutile de prendre des suppléments.  » Ce raisonnement par l’absurde laisse pantois!

la supplémentation en question

Le tuberculinisme, c’est à dire la fragilité vis à vis de la tuberculose, des maladies pulmonaires virales mais aussi de la fragilité ORL contre les virus, proviennent surtout d’un manque de SILICIUM et de Vitamine D. Le poumon tuberculeux renfermerait beaucoup moins de Silicium que le poumon normal. « Le Silicium est le point de départ de la défense immunitaire » (Madeleine Bastide). Le manque de vitamine D favorise la déminéralisation de ce même terrain, et en particulier le calcium et par voie de conséquence le fer. Il a été découvert des récepteurs de la vitamine D dans les poumons, ce qui pourrait expliquer que l’influence du soleil sur la peau et cette vitamine fasse prendre des vacances l’été au virus de la grippe!

Si vous voulez protéger votre enfant contre la grippe, faites lui faire un traitement préventif de terrain à la fin de l’été. Faites lui manger des aliments complets pour le SILICIUM (enveloppe du riz et du blé, des olives, un peu de l’enveloppe blanche des agrumes) et assurez la prise régulière de vitamine D. Votre enfant sera mieux protégé contre la tuberculose qu’avec un BCG dont l’efficacité n’a jamais été clairement démontrée. C’est la raison pour laquelle le président de la République en a supprimé l’obligation en France par décret en date du 24 juillet 2007. Ce n’est pas pour faire plaisir à la poignée d’homéopathes consultant encore dans notre beau pays, mais tout simplement parce que nous étions le dernier pays à le pratiquer de manière obligatoire en Europe. Remarquons que les statistiques françaises montrent qu’il n’y a pas plus de nouveaux cas déclarés tuberculose depuis cette suspension.

Mais attention, la politique actuelle est de vous dire, « s’il n’est pas obligatoire, il est fortement recommandé « (soit disant à cause des immigrés vivant en région parisienne, ce qui n’est pas politiquement correct!). Pour vous forcer la main, depuis 2007, on a volontairement imprimé des carnets de santé avec un calendrier de vaccinations innocemment intitulé « calendrier de vaccinations 2005 », or, cette mention n’existait pas sur les carnets de 2006…

Nous reviendrons plus tard sur le problème des vaccins dans un article dédié

en résumé

– manger au moins un à deux fruits par jour, en se rappelant que la vitamine C ne supporte ni la chaleur ni la lumière,

– réduire les laitages à un lait par jour plus un à deux laitages pour les enfants, et un ou deux laitages ou fromages pour les adultes, en se rappelant que le reflux de la nuit augmente la fragilité ORL, et que de plus, les laitages de vache augmentent la production de sécrétions muqueuses.

– boire d’avantage (d’eau), faire des repas légers, et épargner son foie, savoir faire des pauses dans l’alimentation trop riche, et sans faire de sport intensif (dont l’utilité est discutable) augmenter le débit circulatoire des organes d’élimination (foie, pancréas et reins) par un exercice modéré mais assez régulier (marche, vélo, natation peuvent être utilisés sans modération à tout âge !)

Si vous ne trichez pas avec votre corps, il vous le rendra au centuple!

* la description des trois premières datent du début du 19 ème siècle par Samuel Hahnemann lui même, alors que le Tuberculinisme a été décrit par Léon Vannier en 1913. Nous reviendrons plus en détails sur ces Diathèses par la suite. ** immunisation par l’homéopathie est un terme plus juste en l’occurrence que vaccin car il n’y a pas d’injection d’antigènes, mais une information dynamisée lancée vers nos cellules immuno compétentes. ***la détoxication hépatique se fait en deux étapes et fera l’objet d’un exposé à part

le 13 août à 20h30 Marie Paule KIENY affirme sur BFM TV « L’Afrique de l’ouest n’est pas sous contrôle, mais le risque d’avoir une épidémie en Europe n’existe pas. Les seuls malades sont ceux que nous rapatrions ». Elle confirme également , en substance,que en parlant des solutions curatives « l’OMS a donné son accord pour l’utilisation de traitements expérimentaux, mais en précisant « qu’il n’y a pas de place pour les compassionnettes ni pour la poudre de perlinpimpin… »

avis aux amateurs!

A suivre un article sur les troubles scolaires, pour bien préparer la rentrée de vos enfants.

 

Partagez et Likez
0

EBOLA versus HOMEO

Comment mettre en face à face l’un des pires fléaux que l’humanité risque de connaître et des granules de lactose ?  Comment un virus mortifère pour 75 % des personnes atteintes pourrait être, ne serait ce que freiné par le plus humble et le plus petit des médicaments, le remède homéopathique ?

Si j’ose en évoquer avec sérieux ce sujet, c’est parce que, comme le rappelle La Fontaine, « on souvent besoin d’un plus petit que soi ». Il va sans dire que nous ne parlons que de médecine préventive, car peu d’entre nous ont pu être confrontés aux soins de ces malades qui sont immédiatement confinés en salle d’isolement.

« Le 9 août 2014 l’Organisation Mondiale de la Santé a annoncé vendredi que l’épidémie de fièvre hémorragique Ebola doit être considérée comme une urgence de santé publique de portée mondiale »(Le Nouvel Observateur).

la prévention est la seule arme

Selon le docteur Sylvain Baize, directeur du CNR* de fièvres infectieuses virales hémorragiques (institut Pasteur de Lyon), il n’y a pas de traitement spécifique : LA SEULE ARME RÉSIDE DANS LA PRÉVENTION par les mesures d’hygiène, l’isolement des malades et le lavage des mains. Cette mesure paraissant dérisoire quand on voit les sujets contacts se passer les mains sous l’eau coulant d’un bidon. L’accompagnement des malades se fait par la réanimation classique en fonction de la fièvre, des diarrhées et de la déshydratation. Certains pays d’Afrique, comme le Sénégal ont fermé leur frontière commune avec le pays d’endémie voisin (la Guinée) dès le mois d’avril 2014. Nos pays européens ont gardé les vols internationaux en provenance de Guinée, du Libéria, de la Sierra Leone et du Nigeria , en comptant sur la prise de température frontale à l’embarquement, et sans aucun contrôle ni consignes au moment du débarquement, ce qui ne rassure pas les arrivants eux mêmes. Or, nous savons que la période d’incubation va de deux à vingt et un jours, par conséquent, la possibilité de laisser rentrer un sujet contact en phase d’incubation existe, même si elle reste pour le moment peu probable. Le sérum miracle l’immun sérum ZMapp, testé sur quelques chimpanzés, sera rare et cher, car difficile à produire en grande quantité devant l’urgence. Il est rapidement efficace sur les symptômes en une heure, administré dans les 24 heures, mais avant l’apparition de la maladie. Il n’a été réellement administré que sur deux médecins américains, contaminés au Libéria, mais volontaires pour le test. L’éthique interdit de pratiquer dans l’urgence des traitements de masse en ne s’appuyant que sur l’expérience de deux cas. Les anticorps monoclonaux sont extraits de sérum de souris, et même rendus compatibles avec l’être humain, leurs éventuels effets nocifs ne peuvent pas être établis actuellement. Gageons que par son prix élevé, les populations démunies seront de ce fait dispensées du sérum miracle, comme c’est le cas pour la trithérapie du Sida dans beaucoup de régions d’Afrique.

La meilleure défense : la Thymuline

Alors comment se préparer? Même si nous n’avons pas de défense spécifique contre un virus Ebola, nous avons un précieux rempart qui est notre système immunitaire. Il est l’arme la plus efficace s’il est en état de bon fonctionnement. Nous avons une excellente défense antivirale, même sur des virus encore inconnus de l’organisme. Le professeur Madeleine Bastide, immunologiste à Montpellier, avait annoncé que nous avions en « bibliothèque virtuelle » un million d’anticorps possibles disponibles très rapidement. Elle a par ailleurs prouvé l’efficacité dans le milieu des années 80 de la Thymuline en dilution homéopathique. Après une communication à l’académie des sciences, la commercialisation par le laboratoire Dolisos a pu se faire en 1987. J’ai eu la chance de faire partie des premiers expérimentateurs et d’en éprouver les bénéfices à titre personnel. Très vite, nous avons pu établir que cette lymphokine du thymus, chargée d’initier les cellules filles du thymus et de les armer en lymphocytes CD4, avait une action privilégiée sur la défense anti virale et sur un terrain particulièrement fragile (que nous décrirons dans d’autres articles). Seule la dilution en 9 CH était conseillée par Madeleine Bastide, les dilutions plus faibles devant être réservés aux personnes plus immuno déprimées (avec en cible les personnes vivants avec le VIH). Très vite également, nous avons pu montrer qu’elle pouvait augmenter les maladies auto immunes, ce qui a pu ensuite être expérimenté dans son laboratoire de la faculté.

Une efficacité démontrée

Depuis 1987, je conseille aux patients voulant s’immuniser contre la grippe, de prendre 5 granules de Thymuline 9 CH et 5 granules d’Influenzinum 9 CH une fois par semaine, pendant toute la période de risque, soit environ quatre à six mois par an. Un tube de chaque suffit pour quatre mois, pour une personne.

Lors de l’épidémie de la grippe H1N1, tous les patients  opposés  au vaccin et même une grande partie de leurs relations, ont bénéficié de cette immunisation.  Au  printemps, j’ai pu constater n’avoir eu à traiter que  quelques  cas d’atteinte grippale mineure .  Les personnes âgées, rompues depuis plusieurs années au traitement et beaucoup plus observantes, se vantaient d’être plus résistantes que leurs petits enfants et de n’attraper aucun rhume de l’hiver !

Aucun décès de grippe n’a été signalé dans la patientèle depuis 1987, nourrissons ou vieillards confondus. Cette technique d’utilisation de la Thymuline et de renforcement du terrain, par des mesures diététiques et d’hygiène de vie, nous la développerons dans l’article suivant…

POSOLOGIE UTILE                                                                                                                                                                     pour se prémunir contre toute atteinte virale

– 5 granules de Thymuline 9 CH une fois par semaine, en prévention simple pour l’automne, quel que soit l’âge ou le poids du patient, associé de préference au nosode qui désigne le virus visé (quand il est disponible) par exemple 5 granules d’Influenzinum 9 CH contre la grippe** ou 5 granules de Morbillinum 9 CH ***, mais en commençant toujours par les 5 granules de Thymuline, les deux prises espacées de quelques minutes.

– en période de contagion plus élevée, quatre granules par jour, ou sans contagion avérée, pour une personne empruntant les transports en commun, ou tous les jours également pour une personne immuno déprimée (y compris PVVIH).

– 4 granules deux fois par jour en période de maladie virale déclarée, quel que so  it le virus, ou si le comptage des CD4 est inférieur à 200.****

pour conclure

dans le cas de l’extension d’une épidémie, et même dans le cas du virus Ebola, la seule arme est de préparer au mieux  nos défenses immunitaires. La Thymuline a fait ses preuves lors de précédentes epidémies virales,  et elle continue tous les jours en médecine infantile. Elle doit être dans toutes les pharmacies familiales l’hiver, afin qu’elle puisse être administrée dès les prmiers frissons.

 

* Centre National de Référence – ** Influenzinum correspond au vaccin anti grippe injectable, et c’est le seul remède dont la souche varie tous les ans (délivré mi octobre), pour commencer en septembre reprenez celui des années précédentes.- *** pour les enfants non vaccinés, ou pour un nourrisson de moins de 9 mois, en rappelant que le vaccin anti-rougeoleux est (pour le moment) seulement recommandé. – **** il y aura un article dédié à la Thymuline

logo Doctiss

Remarque: la Thymuline est en vente libre depuis 1987et ne nécessite pas d’ordonnance. Elle a été remboursée pendant environ un an, puis déremboursée, ce qui a plus que doublé le prix. C’est un déremboursement paradoxal, car c’est le seul remède homéopathique dont l’action a été scientifiquement démontée sur l’animal par un laboratoire universitaire…

19 Août 2014  : La compagnie Air France continue à assurer des vols avec la Sierra Leone, malgré la difficulté à trouver du personnel navigant volontaire, dénonce le représentant du syndicat du personnel navigant, mais le médecin responsable d’air France assure que toutes les précautions sont prises…(BFM TV)

 le 10 septembre 2014 :  le président du Liberia lance un cri d’alarme devant l’ONU: »l’existence même du pays est menacée par une épidémie hors de contrôle. Le virus Ebola se propage comme un incendie de forêt… »

le 18 septembre 2014 : une infirmière en mission pour MSFau Liberia est transférée en france après avoir été contaminée.(toutes les chaines d’info)

le 22 septembre : l’OMS lance une nouvelle alarmante: « l’épidémie se propage maintenant de manière exponentielle, et ce n’est plus par centaines de morts par semaine qu’il faudra compter, mais par milliers à partir de maintenant ».(France Info)

le 2 octobre 2014 : premier cas déclaré de fièvre Ebola aux États Unis. Le patient qui revenait du Liberia a été hospitalisé le 28 septembre à Dallas (Texas). Après avoir été renvoyé chez lui par les urgences,  Il a été en contact pendant quatre jours avec la population…il y a au moins un autre cas déclaré, et plusieurs enfants suspects d’avoir été contaminés. ( toutes les chaînes d’info)

8 octobre : le patient de Dallas est décédé, le premier cas spontané en Europe en Espagne est annoncé, et parallèlement, l’émission  « c’est dans l’air » nous apprend qu’il y a eu un mort en Allemagne et un mort en Norvège, et deux en Espagne.

Partagez et Likez
0